2 marca 2024

BlogMDM France – Boutique incontinence, fuite urinaire et produit de confort

L’incontinence urinaire est un problème embarrassant qui touche une grande partie de la population. De nombreux patients ne consultent pas de médecin, bien qu’il existe des moyens vraiment efficaces de se débarrasser ou d’atténuer les symptômes gênants. Qui est à risque de problèmes d’incontinence urinaire? Comment les traiter efficacement?

Incontinence urinaire – causes

L’incontinence urinaire, également appelée incontinence, est un problème courant. Elle n’est pas seulement de nature physique, mais aussi de nature psychologique et sociale. Cette condition est souvent si embarrassante que les patients n’en parlent pas à leur médecin. Ils ne reçoivent pas non plus de traitement adéquat. Il vaut la peine de savoir qu’il existe des formes de thérapie efficaces qui permettent de soulager les symptômes. L’incontinence urinaire touche environ 10 à 25 % des femmes de plus de 30 ans.

Chez les hommes, ce symptôme survient en moyenne deux fois moins fréquemment. Néanmoins, la fréquence de son apparition augmente progressivement avec l’âge. Après 50 ans, l’incontinence touche une femme sur trois.

incontinence-urinaire-causes

Il existe différentes causes possibles d’un problème d’incontinence urinaire. Le plus souvent, le fonctionnement de l’un des éléments des voies urinaires est perturbé. Si ce système fonctionne correctement, l’urine produite par les reins se dirige progressivement vers la vessie. Il ne sort pas sans le savoir grâce aux muscles du plancher pelvien autour de l’urètre. Lorsque la vessie est pleine, nous ressentons le besoin d’uriner.

Ensuite, les muscles du plancher pelvien se détendent, tandis que la vessie se contracte, permettant à l’urine de s’écouler. En devenant plus conscient du mécanisme de la miction, vous comprendrez mieux comment traiter ce problème. L’apparition d’un problème d’incontinence urinaire est influencée par des facteurs tels que :

• grossesses antérieures et naissances naturelles; • surpoids ou obésité; • Diabète; • prédisposition génétique; • âge avancé; • des maladies neurologiques, par exemple la maladie de Parkinson.

On ne pense pas que les infections des voies urinaires, le tabagisme, l’exercice, la dépression ou une mauvaise alimentation augmentent le risque d’incontinence urinaire.

Types et symptômes de l’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire, selon la cause, peut être classée comme suit :

• Incontinence urinaire d’effort • Incontinence urinaire urgente • Incontinence par débordement de vessie • Incontinence extra-sphinctérienne

L’incontinence urinaire urgente est le résultat d’une hyperactivité des muscles de la vessie. Il y a une envie très intense et même ingérable d’uriner. Avec ce type de maladie, l’incontinence urinaire peut également survenir la nuit, pas seulement pendant la journée. L’incontinence excessive survient une fois que la vessie est complètement pleine. Lorsque les sphincters ne peuvent plus empêcher la perte d’urine, elle est perdue. L’incontinence urinaire d’effort est la forme la plus courante de cette maladie. Les muscles du plancher pelvien sont alors trop faibles pour sécuriser adéquatement l’urètre.

types-et-symptomes-de-lincontinence-urinaire

Ainsi, lorsque nous activons le mécanisme de pression abdominale sous l’influence d’un effort physique, de la toux ou des éternuements, la pression sur l’urètre est si forte qu’elle provoque une miction involontaire. L’incontinence urinaire d’effort ne provoque pas de sensation d’urgence, qui est l’une des caractéristiques de ce type de maladie. La gravité du problème d’incontinence varie. Chez certaines personnes, la fuite d’urine se produit indépendamment de la position et de l’effort, chez d’autres, elle ne se produit qu’avec une activité intense en position verticale.

L’incontinence urinaire chez les hommes et les femmes peut également être temporaire. Il survient chez des personnes en bonne santé qui contrôlent consciemment le processus de miction. Dans certaines situations, comme après avoir pris des diurétiques, bu des boissons contenant de la caféine ou ayant des antécédents d’infection des voies urinaires, ils éprouvent un problème temporaire de rétention d’urine dans la vessie.

Incontinence urinaire chez les femmes et les hommes – diagnostic

L’incontinence urinaire n’est pas une maladie en soi, mais le symptôme d’une anomalie dans le corps. Ce n’est pas seulement un problème très embarrassant et embarrassant. Elle réduit considérablement la qualité de vie, et perturbe les contacts sociaux et professionnels. Dans chaque cas, il vaut la peine de rechercher la cause de ces maux et d’essayer de les éliminer avec un traitement approprié. Afin de poser un diagnostic correct, il est nécessaire de procéder à un historique médical très détaillé. Il est également utile de tenir un journal spécial de miction. Le patient note la quantité et le type de liquides qu’il boit, ainsi que les situations et les positions au cours desquelles l’urine est émise.

Un examen gynécologique est recommandé pour chaque patiente qui se plaint d’uriner. Chez les hommes, un examen de la prostate est effectué. Un autre élément d’un diagnostic correct sont les tests de laboratoire – examen général et culture d’urine. Des tests supplémentaires, tels que le test de la serviette hygiénique, le test au bâton, le test de la toux et le test urodynamique, sont utiles pour évaluer la gravité de l’incontinence urinaire, ainsi que l’efficacité du traitement. Outre le fait qu’ils sont utiles pour déterminer l’ampleur du problème, ils jouent également un rôle important dans la prise de décisions concernant le traitement chirurgical.

Źródło tekstu: https://mdm-france.com/